La crise du coronavirus dope la vente de produits bio

jeudi 23 avril 2020
« Les gens respectent plus que jamais la nature et leur corps »

En cette crise du coronavirus, le temps libre est plus que jamais consacré aux balades à pied et à vélo à proximité du domicile. « Les gens se remettent à se soucier de la nature et de leur corps, et à les respecter », explique Gudrun Hespel, psychologue et coach santé. « Ils se tournent donc davantage vers les produits bio. » Une tendance confirmée par les chiffres d’Hygiena, grossiste belge en produits bio. « Notre chiffre d’affaires du mois de mars a grimpé de 63 %, avec une hausse spectaculaire pour les savons liquides bio pour les mains (+ 526 %) et notre farine bio (+ 329 %). »

526 % : c’est l’augmentation du chiffre d’affaires observée pour le savon pour les mains Douce Nature, une marque du grossiste Hygiena, au mois de mars 2020 par rapport au mois de mars 2019. Au cours de la même période, les mouchoirs Ecodoo de poche ont enregistré une hausse de 293 % par rapport à 2019. On recense aussi plusieurs hausses spectaculaires dans la catégorie des produits alimentaires, notamment pour la farine (+ 329 %), le mélange sans gluten pour pâtisseries (+ 298 %) et les conserves de légumes (+ 188 %). Tous ces produits ont un point commun : ils sont bio.

David Van de Gehuchte d’Hygiena : « Nous sommes déjà fin avril et nous constatons toujours une forte hausse des ventes dans nos magasins. D’après nous, cette augmentation s’explique, d’une part, par le "réagencement" des stocks par nos commerçants. Nous savons, d’autre part, que le consommateur final achète davantage en magasin. Cette augmentation des achats vient peut-être de la suppression d’autres dépenses (visites dans des établissements horeca, achat de vêtements et de chaussures…), ce qui libère une partie du budget du ménage. »

Prise de conscience de la valeur de la nature

Les ventes supplémentaires de produits bio sont probablement en partie liées au « comportement de hamster » adopté par les consommateurs la première semaine de mars. Mais d’après la psychologue Gudrun Hespel, ce n’est pas la seule explication, d’autant que les ventes en magasin continuent d’augmenter. « Le fait que les gens soient obligés de rester chez eux les pousse à prendre davantage conscience de la nature. Ils sont beaucoup plus nombreux qu’avant à apprécier une balade ou un petit moment passé dans le jardin. Bon nombre d’entre eux sont davantage en contact avec la nature qu’en temps normal, quand ils sont pris dans le tourbillon du quotidien. Ils se rendent plus que jamais compte que la nature est précieuse. D’où leur tendance à se tourner davantage vers les produits bio et équitables, par respect pour la nature et pour leur propre corps. »

David Van de Gehuchte d’Hygiena : « La hausse des ventes de notre farine, de nos produits culinaires et de nos mélanges pour pains prouve qu’en cette période, nous prenons davantage le temps de cuisiner, mais aussi que le consommateur se tourne vers le bio pour son goût et ses bienfaits en termes de santé. Après tous, nous restons des Belges : nous aimons bien manger. »

Prise de conscience de notre santé

Selon Gudrun Hespel, la crise du coronavirus a sensibilisé les gens à l’importance de leur santé. « Ils ont plus que jamais conscience qu’ils n’ont qu’un corps et qu’ils ont tout intérêt à le respecter », conclut-elle.

Comparaison plus détaillée des chiffres de vente de mars 2020 par rapport à ceux de mars 2019 :

Non alimentaire

  • Essuie-tout écologiques Ecodoo : + 134 % de chiffre d’affaires
  • Mouchoirs Ecodoo de poche : + 293 % de chiffre d’affaires
  • Savon liquide pour les mains Douce Nature : + 526 % de chiffre d’affaires

Alimentaire

  • Farine : + 329 %
  • Mélanges pour pains sans gluten : + 177 %
  • Mélange pour pâtisseries sans gluten : + 298 %
  • Paquets de sucre : + 164 %
  • Conserves de légumes : + 188 %
  • Pâtes : + 174 %